Histoire des samouraïs du clan Takeda

Devise du clan Takeda

 

 

 

Mordant comme le feu

Rapide comme le vent

Immuable comme la montagne

Silencieux comme le forêt


L'histoire de l'école TAKEDA RYU naquit durant l'ère féodale japonaise et débuta avec le prince Yamoto Takeru No Mikoto qui est considéré comme un des pionniers de l'Aiki. Celui-ci transmit son savoir au responsable de la sécurité du palais, de l'époque, Takeda Kami No Mikoto, qui lui-même passa le flambeau au 6e fils de l'empereur Seiwa Sadazumi. Ces connaissances continuèrent à se transmettre, de père-en-fils : le prince Seiwa Sadazumi, transmit cet héritage à son fils Tsunemoto, qui le transmit ensuite au célèbre général Minamoto puis à Yoshimitsu, considéré comme véritable fondateur de l’Aiki car il donna une structure cohérente aux techniques. 

 

Le nom TAKEDA apparu à la génération suivante, lorsque son fils Yoshikyo fut assigné à la protection de l’actuelle région Yamanashi (anciennement appelée Kai). Lorsque celui-ci s’y installa, il prit le nom de TAKEDA et fonda la famille Kai-Genji-Takeda. Depuis ce jour, les arts martiaux pratiqués par la famille Kai-Genji-Takeda se transmirent de génération en génération et sont connus sous le nom de Takeda Ryu Aiki No Jutsu (art de l'AIKI de l'école TAKEDA)

 

C’est au XVIe siècle, que le clan atteignit son apogée grâce au fameux prince Takeda Shingen et qu’une seconde branche fit son apparition dans l’héritage traditionnel : le Genryu, qui existe toujours de nos jours. Malheureusement, l’apogée du clan suivit le destin de Takeda Shingen qui trouva la mort en 1573, lors d’une guerre civile.

 

Heureusement, l’art ancestral des Takeda ne se perdit pas et croisa par le plus grand hasard la route de Hisashi Nakamura (actuel Soke de l’école Takeda). En 1948, il tomba sur le dojo Takeda Ryu dans la région de Kitakyushu où vivait sa tante. Il fut accepté de l’école comme élève par le Soke (leader de l’école) de l’époque, Oba Ichio. C’est à la mort de ce dernier que l’actuel Soke Hisashi Nakamura reprit le flambeau